FR-version

Bruxelles, Vendredi 15 Janvier 2021.

English version

 

Chers Amis, Chers Abonnés, Chers Collaborateurs, Chères Muses et Icones,

Depuis sa création en 2009, le nom « Demain, il fera jour. », a souvent fait l’objet d’une interprétation différant du message que nous souhaitions que son nom incarne. Dit autrement, de part son nom, notre ADN a souvent été mécompris.

Sous cette photographie, quelques lignes qui vous voleront 2 minutes de votre ... «Juste un petit clin d’oeil, une mise au point(paroles : Jakie Quartz. 1990)

© 2020 - photography : David Carette

En 2013, un magazine titra : « Demain il fera jour, une marque en mode positif. », et rien ne nous sembla moins vrais à l’époque. Même si avec le recul, ce l’était certainement plus que ce que nous n’étions prêt à l’admettre.

Les mots et les phrases nous sont importants. C’est toujours par des mots, des bribes de phrases écrites sur des bloc-notes et autres agendas que nos récits commencent. La création de moment de fiction nous est fort cher (et chair). La lecture d’un message, de ce qu’il peut sous-entendre, ses éventuels non-dits, du second degré ou parfois une certaine ironie ; ces jeux nous sont essentiels.

Exprimer toute la complexité de notre état d’esprit, créer un récit à la beauté et l’expression ambiguë est notre dada.

Dans nos phrases, comme dans nos images, dans nos films et nos collections capsule, rien n’est tranché. Avec nous, le classique est toujours quelque peu subversif, ce qui semblera propre au premier coup d’œil ne le sera jamais autant qu’on voudrait le croire, une mise en scène d’apparence calme contiendra sa dose d’énergie, révélant ainsi sa modernité pas toujours si visible à sa première vision. Et notre humour, il sera souvent fait avec (une certaine) humeur, souvent bien dissimulée.

« Demain, il fera jour. » c’est un espoir, un rêve. A la fois vœux et fait. C’est une fiction nécessaire que nous nous racontons, une illusion à laquelle nous accrocher pour tenir, vivre, avancer et enfin profiter. « Demain, il fera jour. » c’est une fin de nuit, juste avant le petit matin, ou encore tard le soir juste avant de s’endormir, c’est quand «rentrer» signifie «s’évader».

C’est être attablé, parfois accompagné et même fort bien entouré. Et danser, danser sans que personne ne le remarque. On peut danser en pensée, en secret, en rêve.

« Demain, il fera jour. » c’est être empli de bienveillance, de rêves, et de spleen aus- si, de peurs, de rires et de larmes. C’est un état d’esprit exprimé au travers de nos créations, de nos photos, de nos choix, de nos collections capsules, de nos films, de nos personnages inventés et incarnés...

Notre souhait pour 2021? Comme le chantait Soul II Soul il y a déjà 32 ans : « Keep on moving, keep on moving don’t stop, nooo...».

Demain, il fera jour. est une pulsion de vie.

Bonne année 2021 à tous,

David Carette